DIALLO, Abdoul Salam

Thèse

"Les relations franco-palestiniennes, 1970-2000" sous la direction de François Chaubet.

Résumé
Depuis la création de l'État d'Israël en 1948 par la résolution 181 de l'Assemblée générale des Nations unies qui prévoyait le partage de la Palestine en un État juif et un État arabe, 60 ans après, la naissance d’un État palestinien est toujours attendue. Malgré cet état de fait, la Palestine d'aujourd’hui qui n'est composée que de territoires complètement séparés siège dans plusieurs institutions internationales : ONU (en tant que membre observateur), UNESCO, Ligue Arabe, etc. et entretient des relations diplomatiques avec plusieurs États.  Si la France ne fait toujours pas partie des États qui ont officiellement reconnu la Palestine en tant qu'État souverain, l'État français entretient tout de même des relations diplomatiques (consulaires) avec l'Autorité palestinienne.
Dans cette étude, nous aborderons, certes, le rôle de la diplomatie française dans le processus de paix (qui n’est qu’une illusion du point de vue du contexte actuel) entre Israéliens et Palestiniens mais nous nous focaliserons surtout sur l’apport de la France dans les domaines de développement socio-économique dans les Territoires palestiniens durant la période : 1970-2000.                                                                                                                                                                                             

Mots clés
France, Palestine, OLP, relations diplomatiques, aide économique, processus de paix, Israël, pays arabes, Territoires occupés, réfugiés, associations/ONG

Thématiques de recherche

- La France et la Palestine, évolution des relations diplomatiques
-  L’aide française aux Territoires occupés
-  Rôle de la France dans le processus de paix israélo-palestinien

Axes de recherche de l'IDHES
Axe 4 : Action publique et biens communs
- Les politiques publiques
- Les services publics au XXe siècle, à l’épreuve des réformes

Mis à jour le 15 juin 2017