MARQUES, Sylvia

Doctorante contractuelle en sociologie
Contact

> Structures de rattachement :
École doctorale : Économie, organisations, société - ED 396 -
Laboratoire : UMR 8533 - Institutions et dynamiques historiques de l'économie et de la société (IDHES)

Thèse

« L’orientation étudiante dans le contexte de la réforme des études de santé : le cas d’une université pilote » sous la direction de François Vatin.

Résumé
En 2013, trois ans seulement après la réforme des études de santé ayant conduit à l’instauration de la Première année commune aux études de santé (PACES), le Ministère de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche (MENESR) appelait les universités françaises à proposer des expérimentations de réforme de cette même première année d’études. Encadrées par l’article 39 de la loi n° 2013-660 du 22 juillet 2013 relative à l’enseignement supérieur et à la recherche, les sept expérimentations aujourd’hui mises en œuvre doivent respecter deux directives devant permettre de répondre à un double objectif : assurer en cours d’année la réorientation d’étudiants de la première année commune aux études de santé considérés comme étant susceptibles de ne pas être classés à rang utile au concours, cette réorientation devant permettre de réduire le taux d’échec en fin de PACES ; assurer à des étudiants d’un premier cycle universitaire « adapté » la possibilité d’intégrer la deuxième ou la troisième année des études médicales, odontologiques, pharmaceutiques ou de maïeutique, cette mesure devant permettre de diversifier les profils des futurs professionnels de santé.

L’université d’Angers est l’une des universités expérimentatrices retenues par le MENESR. Pourtant, à l’origine, elle ne respectait que partiellement les deux directives énoncées, contrairement aux autres universités expérimentatrices. L’établissement supprime complètement la PACES pour créer PluriPASS, mis en œuvre depuis la rentrée 2015. Il s’agit donc de s’intéresser aux particularités de l’expérimentation angevine, la façon dont se construit au quotidien un projet universitaire, et plus précisément une formation, et de comprendre pourquoi l’UA s’est saisie d’une façon tout à fait particulière de l’appel à projets de réforme lancé par le MENESR en 2013. Il est aussi question d’interroger les pratiques de travail et l’orientation étudiantes dans le cadre universitaire particulier des études de santé, et leurs éventuelles évolutions au cours de l’expérimentation de réforme menée à l’université d’Angers.

Mots clés
Université, étudiants, PACES, réforme, orientation

Thématiques de recherche

- Sociologie du travail et des organisations
- Sociologie de l’éducation
- Sociologie économique



Axes de recherche de l'IDHES
Axe 2 : Savoirs, capacités, innovation
- Les étudiants face aux mutations de l’enseignement supérieur
 
Axe 4 : Action publique et biens communs
- Les politiques publiques

Communications

- Marques Sylvia, « L’expérimentation de réforme de la PACES à l’université d’Angers. Pluripass, un dispositif de gestion des flux étudiants », Réseau d’Etudes sur l’Enseignement Supérieur, ENS Lyon et Institut Français de l’Education (org.), journée « La fabrique des programmes d’enseignement dans le supérieur : Institutions, pratiques enseignantes et reconfigurations curriculaires », Lyon, ENS Lyon, 24 novembre 2016.

Mis à jour le 19 juin 2017