• Publication (fiche article uniquement),

Un salaire étudiant : financement et démocratisation des études

Aurélien Casta, Paris, La Dispute, 2017

Publié le 2 février 2018 Mis à jour le 22 février 2018

Présentation

A l'étranger et plus récemment en France, la hausse des frais d'inscription dans l'enseignement supérieur et le développement des prêts étudiants sont de plus en plus soutenus et mises en place par les gouvernements et responsables d'établissements. L'écho croissant de telles mesures contribue à en reléguer d'autres au second plan. Notamment la gratuité des études et le salaire étudiant soutenus de façon indissociable depuis l'après-guerre par plusieurs syndicats d'étudiants et de personnels par exemple en France depuis la publication en 1947 du Plan Langevin-Wallon. Ce livre invite à analyser l'opposition entre ces deux types de position à partir du terrain de la valeur des études. Il porte sur la France et le Royaume-Uni et à partir d'une enquête approfondie sur les propositions et techniques de financement soutenues respectivement par les défenseurs des frais d'inscription et de la gratuité, il met en évidence deux conceptions différentes de la valeur des études. Alors que les soutiens des frais d'inscription inspirés par la théorie du capital humain estiment que les étudiants et les personnes en formation ne produisent de la valeur qu'après ou avant les études, les partisans de la gratuité et du salaire étudiant ont tendance à considérer quant à eux qu'il est possible dans certaines circonstances institutionnelles et politiques que les étudiants produisent de la valeur pendant leurs études. Le livre se termine par un examen des pistes qui pourraient donner une nouvelle crédibilité au projet de gratuité et de salaire.

L'auteur
Aurélien Casta a réalisé sa thèse de doctorat à l’IDHE.S (université Paris Nanterre) ; il y est aujourd’hui chercheur rattaché.


Mis à jour le 22 février 2018