• Publication (fiche article uniquement),

L’engagement des femmes des classes populaires en France depuis 1945, Le mouvement social, n° 265, 2018

Ingrid Hayes et Magali Della Sudda (dir.),

Publié le 1 avril 2019 Mis à jour le 1 avril 2019
SOMMAIRE

Éditorial
Femmes, engagement et classes populaires. Une histoire vivante, p. 3-15
Ingrid Hayes et Magali Della Sudda

Femmes dans le mouvement familial : un militantisme populaire et genré (1935-1957), p. 17-35
Geneviève Dermenjian

L’Union des femmes françaises pendant les Trente Glorieuses : entre « maternalisme », droit des femmes et communisme, p. 37-53
Dominique Loiseau

La Confédération syndicale des familles : une enquête régionale, p. 55-70
Lilian Mathieu

Ressorts et limites d’une prise de conscience féministe dans les conflits du travail (Roubaix, années 1970), p. 71-93
Ingrid Hayes et Karel Yon

Le rapport au genre et à la classe de militantes syndicales ouvrières : deux voies d’émancipation, p. 95-110
Eve Meuret-Campfort

L’émergence de l’histoire des femmes dans l’après-68, p. 111-124
Michelle Perrot, entretien avec Ingrid Hayes et Frank Georgi

Point de vue. L’endettement des étudiants : un cas américain ?, p. 125-141
Marianne Debouzy

Notes de lecture, p. 143-186


LA DIRECTION DU NUMÉRO

Ingrid Hayes est maîtresse de conférences à l’université Paris Nanterre et chercheuse à l’IDHE.S.
Magali Della Sudda est chargée de recherche au Centre Emile Durkheim, Sciences Po Bordeaux.

 


Mis à jour le 01 avril 2019