LECOLLE, François

Thèse

Le travail militant dans les associations. Les formations à l'animation, sous la direction de François Vatin.


Résumé
"Travailler" pour une association qui se définit comme "militante" présente des caractéristiques spécifiques, comme celle de faire coopérer des militants bénévoles, des volontaires et des salariés aux logiques souvent opposées. Toute association employeur relève de deux cadres juridiques, le droit du travail, qui institue la subordination des salariés (mais pas des militants) et le droit des associations, d’inspiration démocratique : ces deux logiques se croisent, se combinent et souvent se contredisent. Au sein des associations étudiées, les activités et la « production », largement assurées par des bénévoles, sont soumises aux exigences, économiques et réglementaires de marchés et de financements définis sous conditions par les pouvoirs publics. Travailler dans ces associations est donc simultanément produire, rechercher un équilibre économique fuyant et agir dans un cadre institutionnel contraignant sans renoncer à défendre les idées qui fondent leur existence. Comment, dans ce cadre économique, politique et social contradictoire et instable, une association peut-elle se maintenir ? Qu’est-ce que travailler dans un tel contexte ?

Mots clés
association, militantisme, travail, animation, formation

Thématiques de recherche

- La production de formations à l'animation
- Le travail militant associatif

Domaines de recherche de l'IDHES :
- Domaine 1. Travail. Entreprises, professions, professionnalisation

Publications


Articles

- Lecolle François, « Faut-il faire des apports en stage de formation ? », Vers l’Education Nouvelle, nᵒ 564, janvier 2017, p. 70‑79.
- Lecolle François, « Vouloir, pouvoir, savoir voir ce que nous faisons », Vers l’Education Nouvelle, nᵒ 564, octobre 2016, p. 70‑73.
- Lecolle François, « Quelques réflexions autour des règles… en pratique », Vers l’Education Nouvelle, nᵒ 564, octobre 2016, p. 74‑81.

Mis à jour le 17 mai 2018