• Séminaire/Journée d'études,

Lignes d’effervescence en sociologie des groupes professionnels, 2019-2020

Publié le 30 septembre 2019 Mis à jour le 22 octobre 2019

Séminaire de recherche de l’IDHE.S et du département de sociologie de l’université Paris Nanterre

Date(s)

du 21 novembre 2019 au 2 avril 2020

10 h 30 - 13 h
Lieu(x)
Bâtiment W (Max Weber)
Rez-de-chaussée, salle 1
Comment venir ?
PRÉSENTATION

Dans le travail de tout chercheur, il existe des domaines familiers, dans lesquels une solide expérience a été acquise, et des domaines en cours d’exploration, où des investigations ont été engagées mais n’ont pas encore donné lieu à des connaissances reconnues et stabilisées. Pour le dire à la manière de T. Kuhn, l’activité de recherche comporte des aspects de « science normale » et des points d’effervescence, des pistes dans lesquelles on s’aventure pour aborder un domaine nouveau ou s’essayer à des cadres théoriques inhabituels. C’est à la présentation de tels chantiers, à ces objets ou perspectives à l’état d’esquisse qu’est consacré ce séminaire : l’auteur-e sera invité-e à faire part de ses réflexions, ses choix et ses hésitations, sans cacher les difficultés ou les doutes qu’il rencontre.

Public concerné Le séminaire est conçu à l’attention des étudiant-e-s du master “Études et recherches sociologiques”, des chercheur-e-s de l’IDHE.S, des membres du département de sociologie de Nanterre, mais il est ouvert à l’ensemble des chercheur-e-s et doctorant-e-s intéressé-e-s.


ORGANISATION

Valérie Boussard et Charles Gadéa | Université Paris Nanterre, IDHE.S


PROGRAMME

Jeudi 17 octobre 2019, 10 h 30 – 13 h

Bérénice Girard | EHESS, Ceias
Le crépuscule d’une hydrocratie. Controverses entre ingénieurs à propos de l’aménagement du Gange

Cette présentation reviendra d’abord sur le rôle historique donné aux ingénieurs dans la gestion des ressources en eau en Inde et dans la mise en oeuvre des grands projets hydrauliques au sortir de l’Indépendance. Elle montrera ensuite comment cette domination de l’ingénierie civile publique sur la gestion de l’eau (plus complexe qu’on ne pourrait le penser) est remise en cause depuis les années 1970 à intervalles irréguliers par des militants environnementaux issus eux-mêmes de la profession. Émergent ainsi des débats sur la place relative des différentes spécialités de l’ingénierie, sur ce que devrait être le rôle de la profession et sur ce qu’est un “bon” ingénieur.
 

Jeudi 21 novembre 2019, 10 h 30 – 13 h
Marine Cordier | Université Paris Nanterre, IDHE.S
S’accrocher ou raccrocher ? Les transitions professionnelles des danseurs et artistes de cirque

Parmi les professions artistiques, les danseurs et les artistes de cirque sont particulièrement exposés à des formes d’usure au travail, voire d’érosion de la « vocation », qui amènent une partie d’entre eux à envisager l’arrêt de l’activité scénique et à opérer une  reconversion. S’engage alors un travail de redéfinition des aspirations professionnelles, qui varie selon les ressources mobilisables par les artistes et leur inscription dans les dispositifs institutionnels visant à accompagner ces transitions.
 

Jeudi 12 décembre 2019, 10 h 30 – 13 h
Lucile Girard | Université de Bourgogne, Centre Georges Chevrier
Socialisations professionnelles des infirmières françaises au XXIe siècle

Dans les années 1960, Fred Davis propose un modèle de socialisation des infirmières, dans le prolongement des travaux d’Everett Hughes. La question du passage d’une conception profane du monde à une conception professionnelle y est centrale. Davis propose un processus en différentes étapes. On se demandera dans quelle(s) mesure(s) les conclusions de Davis sont utiles pour comprendre les processus de socialisation des infirmières françaises au début des années 2000. La présentation prendra appui sur des données empiriques récoltées entre 2012 et 2016, dans le cadre d’un travail de thèse achevé en 2018.
 

Jeudi 16 janvier 2020, 10 h 30 – 13 h
Vincent Demont | Université Paris Nanterre, IDHE.S
Courtiers : histoire d’une profession d’intermédiaires (Hambourg, XVIIe-XVIIIe siècles)

Les places marchandes d’Europe du Nord-Ouest sont traditionnellement  décrites comme étant des avant-postes de la modernité économique aux  XVIIe et XVIIIe siècle ; et cette modernité tend à être liée à  l’existence d’institutions économiques efficaces. S’intéresser aux  acteurs qui font fonctionner ces institutions, et notamment aux  intermédiaires de l’échange, permet au contraire de réinterroger la  définition et le fonctionnement de cette “modernité” économique.
 

Jeudi 13 février 2020, 10 h 30 – 13 h
Violaine Roussel | Université Paris 8, Cresppa-LabToP
Ce que la sociologie des agents artistiques d’Hollywood nous apprend sur les logiques de cet espace professionnel

Dans un ouvrage paru récemment (Representing Talent, University of Chicago Press, 2017),  Violaine Roussel s’est intéressée au travail des agents artistiques d’Hollywood, montrant comment ces professionnels, jusqu’alors peu étudiés par les sciences sociales, contribuent de manière décisive à la fabrication des œuvres cinématographiques et des carrières artistiques. Son intervention revient sur cette enquête, qui a pris appui sur 122 entretiens et des observations auprès de ces professionnels, et examine en quoi comprendre les activités d'”agenting” éclaire le fonctionnement du monde professionnel d’Hollywood, plus largement entendu.
 

Jeudi 19 mars 2020, 10 h 30 – 13 h
Valérie Boussard | Université Paris Nanterre, IDHE.S
Des frontières légales aux frontières normatives : analyse de la construction d’un territoire professionnel dans le secteur financier

La fermeture des groupes professionnels est traditionnellement analysée à partir de l’établissement de frontière juridique, encadré par l’Etat. Ce modèle ne tient plus dans le cadre de groupes professionnels transnationaux dont les activités s’etendent sur plusieurs espaces nationaux et échappent aux régulations nationales. L’analyse d’un groupe professionnel transnational du secteur financier, celui des fusions-acquisitions, permet de montrer que ces groupes ont recours à l’établissement de frontières normatives . Cette approche  permet de repenser plus largement les processus de fermeture des groupes professionnels.

Boussard, V. (2018). « Professional closure regimes in the global age: The boundary work of professional services specializing in mergers and acquisitions », Journal of Professions and Organization, 5(3), 279-296. https://doi.org/10.1093/jpo/joy013
 


 VOIR

Mis à jour le 22 octobre 2019