• Publication (fiche article uniquement),

“Je” de société. Sociologie de l’identité individuelle

Valérie Boussard
-
Paris, Armand Colin, septembre 2021

Publié le 15 septembre 2021 Mis à jour le 16 septembre 2021

Cet ouvrage présente les questions posées par les relations entre l’individu et la société, à partir d’un objet particulier : l’identité individuelle.

Présentation

Cet ouvrage présente les questions posées par les relations entre l’individu et la société, à partir d’un objet particulier : l’identité individuelle. Il s’agit de montrer comment l’identité individuelle ne peut se penser en dehors de différents processus sociaux qui cadrent la façon dont les individus peuvent se définir et se présenter aux autres. Les individus ne sont-ils pas le produit des sociétés auxquelles ils appartiennent, au point que ce que l’on considère comme individuel serait avant tout social ? Dire « je » serait-il pas dire « nous » ?
Pour le démontrer, l’ouvrage analyse cinq dimensions de la présentation de soi en société : le nom, le corps, le sexe, la langue et la profession. Il montre que ce qui paraît comme le plus singulier, le plus spécifique, voire le plus naturel et spontané de l’identité individuelle, est à comprendre comme le produit de différents cadrages ou encadrements sociaux. Par ailleurs, il souligne les jeux qui restent possibles à l’individu pour négocier son identité et la faire valoir socialement.


L'autrice

Valérie Boussard est professeure de sociologie à l'université Paris Nanterre et directrice de l'IDHES (UMR 8533).


Table des matières

Être (pré)nommé
Politiques de nomination et d’identification
Pratiques sociales de nomination
Le nom comme stigmate  ?


Avoir un corps
Usages sociaux du corps  : évolution historique
Postures, gestes, émotions  : l’incorporation des normes sociales
Les inégalités inscrites dans les corps
Le corps, lieu de domination


Avoir un sexe
Le sexe comme catégorie de classement des individus
Le genre, une opération de hiérarchisation et de domination
Produire le genre
Le «  mauvais genre  »


Parler une langue
Le langage comme contrainte pour les individus
La  langue prise dans des situations, des contextes et des jeux
Des rapports de force et de domination derrière le langage


Avoir une profession
Le travail comme valeur sociale
Le travail, vecteur d’identité
Choisir son travail  ?
Le travail transforme




Mis à jour le 16 septembre 2021