Résumés des articles de "Recherches contemporaines" : n° 6, 2000-2001

Vers la page principale de la revue

RÉSUMÉS DES ARTICLES
EN FRANÇAIS ET EN ANGLAIS
Classement par ordre alphabétique d'auteurs
La traduction en anglais fut assurée par Paul Smith



Daniel  BOULLET
Industrie  et  environnement : des nouvelles  voies  pour  la recherche
L'objet de cette recherche est de rendre compte d'une prise de conscience. Les sources utilisées, parmi lesquelles la presse professionnelle tient une place majeure, ont permis de restituer la profondeur historique du rapport entre l'industrie et l'environnement. Deux tournants - vers 1960 et vers 1970 - structurent la période. Les années 1960 apparaissent fondatrices, suivant une dynamique essentiellement française. Les pouvoirs publics y jouent le rôle principal, faisant alors le choix d'entraîner les entreprises plutôt que de les contraindre, voie dont ils ne s'écarteront guère ensuite. Une deuxième dynamique d'origine extérieure la renforce après 1970. Le poids de l'opinion gagne en importance, mais de façon lente. L'intégration par l'industrie de données environnementales dans ses activités grandit, à la fois pour des raisons réglementaires et internes. Ces évolutions s'accélèrent dans la deuxième moitié des années 1980. Les prolongement à donner à ce travail - approfondissements thématiques et élargissements du champ chronologique et du champ spatial sont évoqués à la fin de l'article.
Industry and environment ; new lines of enquiry.
The aim of the research presented here is to show up a new awareness. The sources used, in particular the professional press, allow us to underline the historical trends in the relations between industry and the environment. Two turning points, towards 1960 and then towards 1970, appear to structure the period. The 1960s are the founding years in a specifically French context. Public authorities play a leading part, but choosing to guide firms rather than force them to act. This appraoch will not subsequently be much modified. After 1970, another, external influence emerges. Public opinion is increasingly significant, although its influence only develops slowly. Industrial concerns take environmental issues on board in their activities both for reasons of regulations and for internal reasons, an awareness that increases during the second half of the 1980s. At the end of the article, we suggest ways in which this research project might by pursued, both in terms of the themes dealt with and in chronological and spatial terms.
Télécharger l'article (PDF)

image


Bernard CASSAGNOU
Les mutations de la marine marchande française de 1945 à nos jours.
La marine marchande française, détruite aux deux tiers de son tonnage pendant la seconde guerre mondiale, a été reconstituée en moins de cinq années. Elle dut alors faire face d'une part à la disparition de ses paquebots de ligne avec l'arrivée sur l'Atlantique nord des avions long-courriers, d'autre part à la perte de substance de son trafic de marchandises en raison de la décolonisation. Armateurs et personnel navigant sont confrontés à la question : comment maintenir le même niveau de protection sociale et de prévoyance, et affronter de manière efficace et équitable la concurrence internationale ? Par une volonté partagée entre la profession et les divers gouvernements depuis la fin des années 1970, la flotte française a multiplié son tonnage par trois et est passé en 1975 du 10e au 9e rang mondial. Cependant, au delà de 1980, aux effets de la deuxième crise pétrolière s'ajoutent d'autres facteurs négatifs dont l'absence d'une politique maritime stable. La marine marchande française connaît alors une récession, suivie d'une stabilisation dans les années 1990. L'article se termine par le vœu que la France saisisse l'opportunité créée par les nouvelles directives européennes en matière d'aide des États à leur flotte de commerce pour redonner tout son poids à son activité maritime de commerce.
Changes in the French merchant navy from 1945 to the present
In terms of tonnage, two thirds of the French merchant navy were destroyed during the Second World War. It was built up again within five years but soon had to face the loss of the North Atlantic passenger trade with the development of long-distance air transport, and also the loss of much of its freight traffic, due to decolonisation. Ship-owners and sea-going personnel were confronted with the questions of how to maintain their levels of social protection and welfare insurance and how to compete efficiently and equitably with foreign merchant navies. A joint effort on the part of the profession and succeeding French governments from the end of the 1970s multiplied the tonnage of the French merchant navy by three, raising it, in 1975, from tenth to ninth place in the world. After 1980, however, the second oil crisis, along with other negative factors, led to a recession, compounded by the absence of stable policies in this domain. This recession has been followed by a certain stabilisation in the 1990s. The article concludes with the wish that France profit from the opportunities opened up by new European directives in terms of State aid to their commercial fleets, in order to give French maritime commerce the importance it deserves.
Télécharger l'article (PDF)

image

Pierre-François CLAUSTRE
L'octroi de Paris (1798-1943) :  bilan historiographique et perspectives de recherche
De 1798 à 1943, la ville de Paris doit une part importante de ses ressources à l'octroi. Cette taxe, perçue sur certains produits à leur entrée ou lors de leur fabrication dans Paris, a été très utile à de nombreux historiens qui ont trouvé dans les comptes de l'octroi une source précieuse pour connaître les consommations de la capitale. Notamment à cause de son fonctionnement complexe, les effets de cet impôt continûment décrié sur la population et l'industrie parisiennes sont mal connus. Cet article présente quelques-uns des pistes qu'entend suivre un travail de doctorat sur  ce sujet.
The Paris octroi (1798-1943), historiography and research perspectives
From 1798 to 1943, the city of Paris received a large proportion of its resources from the octroi. These dues, raised on certain products as they entered the city or when they were fabricated inside it, have been of considerable value to many historians who have exploited the accounts of these dues as a source on consumption in the capital. The raising of these dues was a complex business, and their effects on the Paris population and on Parisian industry are not well known, although we do know that the dues were endlessly decried. This article presents some of the lines of enquiry that the author will pursue in his doctoral research on the subject.
Télécharger l'article (PDF)
image

Jean-Claude FARCY
Les risques du métier : accidents et accidentés du travail dans un arrondissement de Paris en 1912.
Cette étude montre tout l'intérêt des procès-verbaux de déclaration d'accidents du travail rédigés en mairie en application de la loi de 1898. Prenant le cas des accidents déclarés dans le 19e arrondissement de Paris en 1912, elle montre la réalité quotidienne des risques du métier, au-delà des représentations habituelles données par la presse et les autorités. Pour ce quartier parisien très industriel, la fréquence de l'accident est importante (près de 10.000 déclarations). Toutefois, contrairement à l'image d'un risque professionnel lié à la mécanisation du travail, la très grande majorité des accidents se traduisent par des contusions et plaies bénignes et ont lieu dans l'accomplissement des tâches de manipulation et manutention qui entraînent chutes de l'ouvrier, chutes d'objets et heurts divers lors de déplacements, affectant principalement les membres - et en premier lieu les mains -, alors que le maniement des outils ou le travail sur machines causent une minorité d'accidents. Toutefois la source utilisée, faute de données disponibles sur la composition de la main-d'œuvre employée dans l'arrondissement, ne permet pas d'approfondir les facteurs susceptibles d'aggraver les risques, en fonction notamment des différents secteurs d'activité.
The risks of the trade ; workplace accidents and their victims in a Parisian arrondissement in 1912
This study highlights the considerable interest of the declarations of workplace accidents, declarations that had to be made at the local town hall under the terms of the law of 1898. It takes a look at these accidents as they were declared in the nineteenth arrondissement of Paris in 1912, and offers a new vision of the daily reality of the hazards of work activities, going beyond the usual representations to be found in the press and in other official sources. The nineteenth arrondissement was a highly industrialised neighbourhood of Paris, and accidents were extremely frequent : almost 10,000 declarations for the year. Nonetheless, and contrary to usual images of industrial accidents caused by machines, the vast majority of the accidents reported are contusions and benign injuries resulting from falls during tasks of manipulation and handling, from falling objects and from various collisions during movements. Most of the accidents affect the limbs, and the hands in particular. The use of tools and the operation of machines are the least frequent causes of injury. Unfortunately, for lack of further information on the composition of the local workforce and on the different industrial sectors in which it worked, this source cannot help us go further in understanding the factors likely to exacerbate industrial hazards.
Télécharger l'article (PDF)

image

Alain FAURE
Aspects de la "vie de quartier" dans le Paris populaire de la fin du 19e siècle
Cet article, tiré d'une conférence, examine l'emprise du local dans la vie populaire qui se déployait dans les maisons et faubourgs de Paris à la fin du 19e siècle. Le "localisme" n'était qu'une dimension de la vie. Les familles cherchaient plutôt à se protéger des empiétements constants du voisinage sur la vie privée. Le spectacle des brutalités domestiques "excessives" sont loin de toujours donner lieu à des interventions de la part des voisins, même si on en pense pas moins. La solidarité était essentiellement une entr'aide, à charge de revanche. Enfin, la proximité, contrairement à l'idée reçue, n'a rien de systématique dans le rapport entre le domicile et le travail.
Aspects of "life in the quarter" in the popular Paris of the late nineteenth century.
Based on a lecture, this article takes a look at the significance of "the local" in the life of the people in the houses and suburbs of Paris at the end of the nineteenth century. This "localism" was only one dimension of life. Indeed, families often tried to protect themselves from the constant impingement of the neighbourhood in their private life. The spectacle of "excessive" domestic brutality did not necessarily lead neighbours to intervene, even if attitudes to such brutality were clear. Solidarity expressed itself mainly in terms of services rendered, often expecting services in return. Lastly, and contrary to the idea usually held, proximity is by no means systematic where the relations between the home and the workplace are concerned.
Télécharger l'article (PDF)


image

François GUILLET
Le tourisme dans l'ouest de la France pendant la première moitié du 19 siècle d'après les guides de voyage.
Les nombreux guides touristiques locaux publiés dans les provinces à partir de la Restauration viennent répondre à des besoins nouveaux nés de l'essor des pratiques balnéaires sur le littoral de la Manche et de l'Atlantique, avant la massification qu'entraîne l'arrivée du chemin de fer. Ils sont aussi pour les érudits qui les ont rédigés un moyen de célébrer leur patrie locale ou régionale et de diffuser les connaissances élaborées dans les cercles savants dont ils sont membres. Leur contenu comporte une visée statistique qui s'exprime à travers la présence d'une "notice statistique", mais aussi à travers de nombreux centres d'intérêt où figurent les populations, dont les traits physiques et les mœurs sont examinés, les réalisations édilitaires, les institutions charitables ou les "merveilles" naturelles. A ce contenu appartient aussi une visée historique dont relèvent les nombreux monuments, celtes, romains et surtout médiévaux, qui sont étudiés de façon minutieuse par les auteurs, ainsi que les lieux marqués par un souvenir où souvent la légende se confond avec l'histoire. La visée pittoresque recouvre enfin à la fois un type de paysage et un mode de contemplation ; elle conduit les guides à privilégier dans les campagnes un paysage qui évoque la montagne suisse et sur les littoraux les sites sublimes, permettant la confrontation du spectateur et de l'infinité marine, ou les sites marqués par la variété des éléments figurant dans le tableau dont ils tracent les contours. 
Tourism in the western France during the first half of the nineteenth century; what the guide books tell us.
From the period of the Restoration, numerous local tourist guide books were published in response to the emergence of seaside leisure activities on the Channel and Atlantic coasts. These guides appear before the massification of these practices brought by the railways. For the local scholars who penned these guides, they were also a way of celebrating their locality or region and sharing the knowledge emerging from the local intellectual circles to which they belonged. The contents of these guides includes statistical information, the "statistical notices" on different places, but also other points of interest in which the local population, its physical appearance and customs are discussed. Buildings put up by the local authorities are also dealt with, as are the local charitable organisations and local sights and marvels of nature. The guides also have historical aims, insisting on the local monuments of Celtic, Roman or, above all, Medieval origin.
Such monuments are studied in considerable detail by the authors, as are other places associated with historical memories, often merging into legend. The picturesque aspect covers certain types of landscape and the best way of contemplating them: the guides are particularly keen to identify features of the landscape which might remind visitors of the Swiss mountains or, on the coast, the sublime sites where the viewer can embrace the immensity of the ocean, or other sites characterised by the variety of elements contributing to the overall picture they seek to create.
Télécharger l'article (PDF)

image


Jeunes et sages. Dossier établi sous la responsabilité de Gilles LE BÉGUEC, avec le concours de Cédric MELETTA.

Sous le titre "jeunes et sages", ce numéro de Recherches contemporaines présente un dossier sur l'histoire des groupements de jeunes et d'étudiants de la famille modérée sous la IIIe République, depuis les premières tentatives d'action collective organisée (dans le cadre de la défense de la république parlementaire contre le boulangisme) jusqu'à la naissance des associations liées aux partis politiques (l'Alliance démocratique et la Fédération républicaine). A titre de comparaison, une étude sur les jeunes giscardiens complète le dossier. Ce travail met à la disposition des spécialistes d'histoire politique, à la fois, un guide de recherche et un premier essai de compréhension.
"Young and Wise", dossier established by Gilles LE BÉGUEC, with the help of Cédric MELETTA
Under the title "young and wise", this issue of Recherches contemporaines presents a survey of the youth and student groups of conservative tendencies during the Third Republic. It covers the period between the first attempts to organise collective action, during the defence of the parliamentary republic against the attacks of General Boulanger and his followers, up to the emergence of associations linked to specific political parties: the Alliance démocratique and the Fédération républicaine. For comparison, a study of the young followers of Valery Giscard d'Estaing completes the dossier. This work provides specialists in political history with a reference guide and a first attempt to analyse these movements.

image

Nathalie MONTEL
Chronique d'une mort non annoncée : l'annexion par Paris de sa banlieue en 1860
La loi du 16 juin 1859 proclame le déplacement, à compter du 1er janvier 1860, des limites de Paris : autrefois matérialisées par le mur des Fermiers généraux, celles-ci le seront désormais par l'enceinte fortifiée de Thiers. L'événement n'ayant pas reçu toute l'attention qu'il méritait, l'enquête est ici reprise pour tenter de comprendre les motivations et les enjeux de cette décision. La mise en perspective de l'idée d'annexer à Paris une partie de sa banlieue et l'analyse minutieuse de la prise de décision permettent de remettre en cause le caractère prétendument inéluctable et naturel de la mesure. En outre, l'étude croisée des discours des différents acteurs impliqués rend compte de la multiplicité des regards portés sur la capitale mais aussi des représentations qui s'attachent à l'espace de la banlieue dès cette époque.
Chronicle of an unannounced death ; the annexation of the suburbs of Paris in 1860.
The law of 16 June 1859 announced that from 1 January 1860, the limits of Paris would be extended. These administrative limits, corresponding with the late eighteenth-century tax wall of the Fermiers généraux, were henceforth extended to the fortified city wall built by Thiers in the 1840s. This event does not appear to have received the attention it deserves, and the present study attempts to understand the motives and issues behind this decision. The idea of annexing the surrounding suburban communes is placed in its historical perspective and a detailed analysis of how the decision was actually taken leads to a questioning of its supposedly inevitable and natural character. The comparative analysis of the discourse of different actors involved offers an account of the varying ways in which the capital was considered and also suggests something of contemporary representations of the suburbs.
Télécharger l'article (PDF)

image

Gérard VINDT
La productivité au poste de commande  : l'exemple de la prime de productivité chez Pechiney (1947-1971).
En 1947, Alais, Froges et Camargue (AFC rebaptisée Pechiney en 1950) institue une "prime de productivité", suivant en cela les recommandations gouvernementales. Cette prime vise à faire activement participer la main-d'œuvre aux gains de productivité au moment où, dans le principal secteur du groupe, l'aluminium, AFC accuse un important retard sur ses concurrents américains. La prime, différenciée suivant les établissements, atteint rapidement un niveau important, plus de 30 % du salaire de base en moyenne. Négociée chaque année en comité d'établissement, elle permet d'entretenir le dialogue avec les salariés et leurs syndicats. La prime, s'inscrivant dans une politique sociale aux multiples facettes, a certainement contribué à l'instauration d'un climat social relativement paisible. Mais dans les années 1960 ce climat, tant au niveau national qu'au niveau de l'entreprise, change. Chez Pechiney, le modèle de politique sociale n'est plus adapté. Et la prime de productivité voit son rôle s'amenuiser, même si son taux tourne encore autour de 13 %.
Productivity takes command ; the example of productivity bonuses at Pechiney (1947-1971)
In 1947, the Alais, Froges and Camargue aluminium company (AFC, renamed Pechiney in 1950) instituted a "productivity bonus", following recommendations made by the government. The aim of this bonus was to encourage staff to participate in productivity gains at a time when, in the group's core activity, aluminium production, Pechiney was falling behind its American competitors. The bonus varied from establishment to establishment, but was rapidly an important part of the pay packet, exceeding thirty per cent of an average salary. The bonus was negotiated each year by the works committee (comité d'entreprise) and helped maintain the dialogue with the workforce and its unions. The bonus was but part of a social policy that had many other facets, but it certainly contributed to the development of relatively peaceful labour relations. During the 1960s, however, this climate changed, both nationally and within each factory. For Pechiney, this social model was no longer appropriate. The role of the productivity bonus became less important, even if it remained at a level of about 13 %.
Télécharger l'article (PDF)

Mis à jour le 26 janvier 2007