• Séminaire / Formations,

Chiffrer et déchiffrer les empires, XVIIIe-XXIe siècles

Publié le 20 octobre 2023 Mis à jour le 7 février 2024

Séminaire organisé par l'IDHE.S et l'IRHIS.

Date(s)

du 14 mars 2024 au 11 avril 2024

Lieu(x)

Le séminaire se tient cette année uniquement en visioconférence.

Sur inscription préalable via ce lien :
https://univ-paris8.zoom.us/meeting/register/tJ0rdOmhqjIsHdFCC_795h54sWedgbg15uPp

Après votre inscription, vous recevrez un e-mail de confirmation contenant les instructions pour rejoindre la réunion.

La demi-journée du mardi 6 février 2024 sera en format hybride : en visioconférence et au Musée national de l’immigration (Paris, Porte dorée).
Vous trouverez des informations complémentaires sur le carnet de recherches : https://chiffrempire.hypotheses.org/

Organisation

Annick Lacroix, MCF Histoire contemporaine | Université Paris Nanterre et IDHE.S (UMR 8533)
Emmanuelle Sibeud, PU Histoire contemporaine | Université Paris 8 et IDHE.S (UMR 8533)
Béatrice Touchelay, PU Histoire contemporaine | Université de Lille et IRHIS (UMR 8529)

Présentation

Les interprétations économétriques des effets de la domination coloniale moderne fondées sur les statistiques coloniales et les recherches qui interrogent les interactions entre les empires coloniaux, les populations colonisées et les institutions internationales, suscitent un intérêt renouvelé pour la production statistique impériale. Celle-ci reste pourtant mal connue. Le séminaire (4 séances à distance et une demi-journée d’études format hybride) entend approfondir la réflexion et les connaissances sur les liens entre les statistiques produites en situation coloniale et à l’échelle impériale et la domination à partir de recherches en cours. Quelles sont les pratiques statistiques des empires coloniaux du XIXe et du XXe siècle ? Comment ceux-ci forment-ils leurs statisticiens ? Qui participe à la collecte des données et quels sont les objets de prédilection de celle-ci ? De quelle(s) manière(s) cette production statistique construit-elle du lien ou, à l’inverse, marginalise-t-elle et exclut-elle certains groupes ? Quel(s) rôle(s) joue-elle dans les territoires colonisés ? Quelle est la contribution de ces pratiques impériales à la généralisation des statistiques à l’échelle du monde depuis deux siècles ? Comment s’approprier a posteriori ces données, souvent brandies par ceux et celles qui souhaitent faire des bilans définitifs de la colonisation et des empires coloniaux de l’époque contemporaine.
Le séminaire associera la présentation de recherches classiques et inédites analysant le rôle joué par les statistiques coloniales à différents moments (conquête des territoires, mobilisation des populations et des ressources au moment des guerres, des crises, politiques de coopération) et interrogeant de façon critique leur capacité à influencer, sinon à guider les décisions. Les interventions reviendront sur les évolutions récentes des recherches sur les empires coloniaux (présentation de la nouvelle histoire impériale, des approches quantitatives récemment réinvesties par certains économistes, mise en commun des bibliographies de travail sur les différents empires, etc.) tout en proposant une réflexion plus spécifique de formation à l’histoire des statistiques.
 

Programme

Jeudi 12 octobre 2023, 10 h – 12 h, en visioconférence

Camille Beaurepaire et Thierry Boucher, INSEE
Quantifier l’Algérie colonisée : une présentation des fonds de la bibliothèque Alain Desrosières de l’Insee
 

Jeudi 9 novembre 2023, 10 h – 12 h, en visioconférence

Babacar Fall, Institut d’Études Avancées de Saint-Louis (Sénégal)
Comment les travailleurs s’emparent-ils des statistiques coloniales au Sénégal (début XXe) ?
 

Mardi 6 février 2024, 13 h – 17 h

Demi-journée d’études à destination des étudiant·es du MEEF (programme du Capes, histoire contemporaine, session 2024)
En hybride : en visioconférence et au Musée national de l’immigration (Paris, Porte dorée)

Chiffrer l’Empire colonial français en Afrique
Les statistiques coloniales et leurs usages, 1885-1962

13 h Accueil des étudiant·es et introduction Béatrice Touchelay

13 h 30 Laurent Heyberger, Pr. Université de Belfort Montbéliard
Estimer les niveaux de vie des populations algériennes : dits et non-dits des sources anthropométriques militaires (1900-1962)

14 h 15 Emmanuelle Sibeud
Faire parler les chiffres ? Statistiques coloniales et instances internationales

15 h Annick Lacroix
Compter la main-d’œuvre, mesurer les conditions de travail dans l’Afrique sous domination française

16 h Visite de la nouvelle exposition permanente avec Marianne Amar
 

Jeudi 14 mars 2024, 10 h – 12 h, en visioconférence

Radouan Andrea Mounecif, SIRICE – Perles d’Histoire
Compter les indigènes, compter les Algériens : les statistiques du travail au service de l’industrie pétrolière française en Algérie (1951-1971)

Jeudi 11 avril 2024, 10 h – 12 h, en visioconférence

Alex Claudio Randriamahefa, Université d’Antananarivo, Madagascar
Système de valeur dans la statistique malgache à la fin du XIXe siècle
Discutant : Samuel Sanchez – Université Paris 1 

Mis à jour le 07 février 2024